EUCOOKIELAW_BANNER_TITLE

Dec 252015
 

Organization: Handicap International
Country: Mali
Closing date: 31 Jan 2016

1. Contexte et justification
La crise sociopolitique et sécuritaire, qu’a connue le Mali en 2012, (le coup d’état militaire du 22 mars 2012 et l’occupation des régions du nord par les groupes armés appuyés par AQMI), a plongé le pays dans une crise sociale et économique très profonde. La suspension de l’aide publique au développement, à l’exception de l’aide humanitaire de la part de la quasi-totalité des partenaires au développement, l’abandon de nombreux projets d’investissement, la réduction drastique des ressources et des allocations budgétaires, y compris dans les secteurs sociaux de base, la fermeture de nombreuses unités économiques, particulièrement dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme, ont affecté durement les revenus et l’emploi des milliers de personnes au Mali en général et en particulier dans les régions du nord.
Trois axes principaux se dégagent en relation avec les femmes en lien avec les conséquences et impacts de la crise dans la région de Tombouctou : Violences liées au conflit armé (exposition des femmes aux violences et abus de toute sorte) ; Violences liées à l’application de la charia (obligation de porter du voile, interdiction de sortir seule dans des lieux publics, de parler à des hommes, impossibilité de mener des activités économiques (AGR), etc) ; faible représentativité des femmes dans les instances de prise de décision et de médiation (non implication dans le processus et les organes de prise de décision, de médiation et de dialogue). Les organisations des femmes ne pouvaient plus se réunir et même participer au développement socioéconomique de la région. La libération des régions nord du pays en janvier 2013, suite à l’opération Serval de l’armée française, et le retour à l’ordre constitutionnel marqué par l’élection présidentielle et législative, ont permis au Mali de retrouver son intégrité territoriale et d’amorcer une reprise économique avec un taux de croissance de 4,8% due notamment à une bonne pluviométrie au sud du pays et à un retour des bailleurs de fonds. Il découle de ce contexte, entre autre, un besoin élevé de relance de l’économie locale.
Des études consacrées à la lutte contre la pauvreté ont souligné le fait que les inégalités entre les sexes constituaient un obstacle majeur au développement économique de ce pays. Ces inégalités sont présentes à tous les niveaux, en particulier l’accès à la terre et à d’autres moyens de production, la division du travail, l’emploi et les opportunités économiques, la répartition des revenus et richesses, l’éducation, la représentation et la participation politique.
Cette crise a également mise à mal la cohésion sociale entre les différentes communautés Il apparait donc indispensable de développer des actions en faveur de la gestion pacifique des conflits, en plaçant les femmes au cœur du processus car elles ont un rôle informel important et effectif mais encore peu visible et valorisé, pour favoriser la paix et la relance des actions de développement. Par ailleurs, la paupérisation, les rancunes, les symptômes de détresse, le stress de la vie quotidienne, la perte de la structuration des rôles et du sentiment d’utilité notamment chez les hommes engendrent l’augmentation claire des tensions familiales et une amorce de recomposition des rôles entre les hommes et les femmes.
La réalisation du projet DIRECT (Développement Inclusif et de Relance Economique avec les Collectivités Territoriales) en 2014, par Handicap International dans la région de Tombouctou grâce au financement de la Région Rhône Alpes (RRA), a permis aux populations bénéficiaires de relancer leurs activités économiques. Les actions d’autres intervenants (ONG nationale et internationales et agences des nations unies) en urgence humanitaire et de résilience permettent aussi d’aider la population à s’adapter progressivement aux conséquences de la crise. Handicap International est membre de plusieurs regroupements d’acteurs humanitaires tel que le cadre commun sur les filets sociaux, la sécurité alimentaire et la protection (la violence basée sur le genre – VBG).
La seconde phase du projet DIRECT, en 2015, a voulu prioriser l’accompagnement des femmes. Ceci afin de contribuer à la réduction des inégalités de genre en promouvant le leadership des femmes dans le développement local dans ce contexte de sortie de crise.

2. Objectif général de l’étude

Analyser les relations entre les hommes et les femmes dans les régions de Tombouctou et de Gao pour documenter et apporter des éléments d’objectivité lors de la construction des nouveaux projets, permettant ainsi de développer des réponses plus pertinentes et mieux adaptées au contexte.

Un point d’attention particulier sera porté envers les effets de l’intersection handicap-genre-âge

3. Objectifs spécifiques Analyser les relations de genre intégrant un focus femmes handicapées/hommes handicapés et qui considère des groupes d’âges différents (enfants/jeunes/adultes/anciens) ;
Identifier et analyser les besoins pratiques et les intérêts stratégiques dans les relations de genre, notamment dans le domaine économique ;

Identifier les organisations de la société civile (dont les organisations de femmes et les organisations de personnes handicapées) les plus acteurs de changements (avérés ou potentiels) sur les questions de genre, de cohésion sociale et de relance économique et réaliser un diagnostic rapide de leurs activités. 4. Résultats attendus

Les relations de genre sont analysées et la façon dont elles sont définies et transmises entre générations est explicitée ;

  • L’étude est menée selon le cadre d’analyse de genre ;
  • Les acteurs de changements au sein de la société civile, porteurs des questions de genre, de cohésion sociale et de relance économique sont identifiés. 5. Méthodologie de l’étude

Dans le but d’atteindre les résultats attendus, le bureau d’études ou le consultant doit :

  • Effectuer une séance de travail avec Handicap International pour définir les modalités de collaboration;
  • Faire une revue de la documentation Handicap International et externe pertinente;
  • Produire un rapport de démarrage contenant la méthodologie détaillée ainsi que les outils qui seront utilisés ;
  • Collecter des données dans les communes de Gao, Tombouctou, Diré, Rharous, Bambara Maoudé et Gossi. Ces données seront systématiquement désagrégées par genre, âge et handicap ;
  • Analyser les données collectées;
  • Produire un rapport provisoire de l’étude ;
  • Faire une restitution des résultats de l’étude à Bamako et Tombouctou;
  • Produire un rapport final

La méthodologie (quantitative ou qualitative) sera laissée à la discrétion des consultants mais discutée avec les représentants de Handicap International. La méthodologie proposée respectera à minima les principes éthiques suivants :

  • Garantir la sécurité des participants, des partenaires et des équipes ;
  • Assurer une approche centrée sur la personne/ la communauté ;
  • Obtenir le consentement libre & éclairé des participants ;
  • Proposer des mécanismes de référencement ;
  • Assurer la sécurité des données personnelles & sensibles tout le long de l’activité. 6. Profil du prestataire
    Le présent avis d’appel d’offre s’adresse aux bureaux d’études ou aux consultants indépendants. Il est également possible de constituer une équipe pour postuler (idéalement un binôme homme/femme). A noter que compte tenu des contraintes sécuritaires au nord Mali et en conformité avec les règles de sécurité du programme Handicap International au Mali, certains consultants, selon le pays d’origine, ne seront pas autorisés à se déplacer sur le terrain pour la collecte des données.

Compétences obligatoires :

  • Avoir une formation supérieure en genre et développement et/ ou anthropologie;
  • Expérience prouvée et reconnue dans les méthodes de collecte, traitement et analyse de données quantitatives et/ou qualitatives et/ou secondaires [dans le cas de revue systématique]
  • Maîtrise de logiciels de statistiques et analyses de données quantitatives et qualitatives
  • Capacité d’analyse, de synthèse et d’écriture démontrées (fournir la liste des publications)
  • Capacité à former et manager des équipes d’enquêteurs
  • Connaissance des régions au nord Mali (Tombouctou et Gao) et du contexte socioculturel

Compétences recommandées :

  • Parler l’une des langues suivantes : Sonraï, Tamashq, arabe, peulh ou bambara
  • Avoir de l’expérience dans le domaine du développement économique et la relance des activités de développement en post crise ;
  • Connaissance du développement local ;
  • Expérience dans le secteur du handicap

7. Lieu et durée
Cette étude sera réalisée dans les six (6) communes suivantes : Gao, Tombouctou, Diré, Rharous, Bambara Maoudé et Gossi.
La durée prévue pour la présente prestation est de 30 jours à partir de la date de signature du contrat.
Le démarrage de l’étude est prévu pour le 1er mars 2016. 8. Composition du dossier :

Les dossiers de soumission doivent être composés de :

  • Une proposition méthodologique pour conduire cette étude/recherche, incluant avec a minima : Compréhension des enjeux de l’étude et des termes de référence ; mise en contexte de l’étude; présentation des objectifs de l’étude (général & spécifiques) ; localisation ; population ciblée ; présentation du cadre méthodologique : design de l’étude, modalités de sélection des participants, méthodes de collecte des données & outils associées, méthodes de traitement, méthodes d’analyse, mécanismes de suivi qualité ; considérations éthiques.
  • Une proposition financière : proposer un devis détaillé (TVA incluse si pertinent), détaillant le coût des honoraires du ou des consultant-e-s (junior/sénior ; nombre de jours par activité et total), le forfait des coûts de fonctionnement (inclus les coûts relatifs à la phase de terrain). A noter que le montant maximum de la proposition ne devra pas dépasser 10 000 euros.
  • Un CV des personnes proposées, et un résumé de leurs compétences et expériences sur la problématique affichée pour ce travail ;
  • Un calendrier prévisionnel ; sachant que le rapport final sera attendu au plus tard le 31 mai 2016
  • Les coordonnées : nom et coordonnées du prestataire, raison sociale et relevé d’identité bancaire 9. Critères de sélection :

Les propositions reçues seront évaluées par le comité de sélection interne à Handicap International sur les critères suivants :

  • Compréhension des termes de référence et démarche méthodologique (techniques de recueil et de traitement de l’information, technique d’analyses, mode d’organisation du travail, etc.)
  • Expériences et références pertinentes et récentes du/de la prestataire dans le domaine de la problématique traitée (genre et développement, relations de genre et développement inclusif, handicap) ;
  • Qualité de l’offre financière proposée ;

How to apply:

Les offres doivent parvenir sous plis fermé au bureau de Handicap International à Bamako ou au bureau de la coordination du site de Tombouctou ou de Gao ou par e-mail à l’adresse suivante :

Secretariat HANDICAP INTERNATIONAL MALI secretariat@handicapmali.org portant mention « Offre relative à l’étude sur les relations de genre au nord Mali pour Handicap International» au plus tard le 31 janvier 2016.

cliquez ici pour les détails et appliquer

OFFRES SIMILAIRES (NOUVEAU)

ENTRETIEN D'EMBAUCHE
Questions Typiques
“Please give me an example of a time when you had a problem with a supervisor/co-worker and how you approached the problem.” “I think that the hardest thing about work isn’t the work, it’s the people at work,” Teach says. Most employees have a problem with a supervisor or co-worker at some point in their career. How they handle that problem says a lot about their people skills. If you can explain to the interviewer that you were able to overcome a people problem at work, this will definitely help your chances of getting the job, he says.
Questions à poser
What is the next step in the process? This is the essential last question and one you should definitely ask. It shows that you’re interested in moving along in the process and invites the interviewer to tell you how many people are in the running for the position.